Questions fréquentes

Quelle est la différence entre un coaching et une thérapie ?

Les deux pratiques ont des références théoriques en commun, mais elles divergent sur deux aspects fondamentaux.
D’une part, elles ne traitent pas des mêmes problématiques. L’objectif du psychothérapeute est de guérir une souffrance et/ou de réparer un passé douloureux. Pour sa part, le coach se concentre sur le présent de la personne et travaille avec elle sur la réalisation d’un projet : les objectifs du coaching sont déterminés avec précision.
Par ailleurs, la durée d’un coaching est définie dès le début de l’intervention, alors qu’en thérapie, le cadre temporel n’est pas déterminé à l’avance.

Quelle est la différence entre un coaching et un bilan de compétences ?

Le coaching et le bilan de compétences sont deux pratiques qui sont proches par la forme : ils se structurent tous deux autour d’entretiens entre un professionnel et une personne en questionnement, et demandent dans les deux cas un travail personnel entre deux séances.
La différence, c’est que tout le monde fait le même bilan de compétences, alors que chacun fait un coaching unique. En effet, le bilan de compétences est une pratique très encadrée, soumise aux dispositions du code du travail, avec un seul et même objectif quel que soit l’individu : faire le point sur ses compétences, aptitudes et motivations et construire son projet professionnel. La méthodologie est normée et identique dans chaque cas. Le consultant qui l’effectue n’est pas forcément coach.
Dans le cadre d’un coaching, l’objectif est différent pour chacun et le processus est défini au cas par cas, pour être adapté à la problématique et l’objectif de la personne accompagnée.

Combien de temps dure un coaching ?

Un coaching est par principe limité dans le temps, puisque le but est d’aider la personne ou le groupe accompagné à regagner son autonomie. Il compte entre 6 et 12 séances, et s’étale généralement sur 3 à 6 mois. La durée dépend surtout de la nature de l’objectif.
Les entretiens sont espacés de 15 jours à un mois en moyenne. C’est là aussi une fréquence indicative, modulable en fonction de l’objectif et de l’avancement dans le processus de coaching.
La fréquence est importante. Il faut veiller à ne pas espacer trop les séances afin de maintenir un rythme propice à l’action. Mais il faut également éviter des séances trop rapprochées car ce qui se passe entre deux séances, quand la personne accompagnée prend du recul et expérimente, est tout aussi important que ce qui se joue pendant.

Mais si le coach ne connaît rien à mon métier ?

Le rôle du coach n’est ni de vous conseiller ni de vous former. Il n’est donc pas utile qu’il connaisse votre domaine d’activité. Vous êtes l’expert de votre métier et de vos compétences, et les solutions sont en vous.
L’expertise du coach réside dans la maîtrise du processus de coaching et des outils créatifs qui lui permettent de faire émerger ces solutions.

Alors le coach ne me donnera pas de conseils ?

Le travail du coach est d’amener son client à réfléchir autrement afin de considérer les choses sous un angle neuf, plus éclairant pour atteindre son objectif. Le coach s’interdira de dire « à votre place, je ferais ceci », parce qu’il n’est pas à votre place. En revanche, il pourra parfois vous donner des clés ou des outils pour avancer sur une problématique précise.

Au final, qu’est-ce qu’un coaching va m’apporter ?

Au dernier jour de votre coaching, vous aurez tout d’abord clarifié votre objectif et fait le choix d’une direction ou d’une solution. Vous aurez également défini un plan d’actions et parfois même déjà commencé à mettre en place les actions pour avancer. Vous aurez le sentiment de ne plus subir le changement mais de l’orienter volontairement. Globalement, le coaching vous aura permis de renforcer votre confiance en vous et d’obtenir de vrais résultats, rapidement.

Pourquoi un coach serait mieux placé pour m’aider qu’un ami ou conjoint ?

Tout d’abord, parce qu’il n’est pas partie prenante dans votre vie, comme l’est un proche. Il n’y a pas d’enjeu affectif entre vous. Son unique objectif est de vous amener à l’objectif que vous avez-vous-même fixé. Cette relation neutre permet donc d’aborder les choses de façon complètement différente qu’avec un ami ou un conjoint.
En outre, le coach est un professionnel expert de l’accompagnement, il en maîtrise les techniques et les leviers d’efficacité qui vous permettent de trouver la solution qui vous convient, à vous.

Faire un coaching, c’est un luxe! Je peux m’en sortir tout seul…

C’est une réaction courante et bien normale.
Si néanmoins il vous reste un doute, ce petit exercice pourra vous aider à décider si vous souhaitez ou non vous investir pour avancer. Prenez le temps de répondre à ces 4 questions et laissez reposer quelques jours. Peut-être que votre prise de décision en sera facilitée.

  • Depuis combien de temps dure la situation qui me pose problème ?
  • Comment est-ce que je souhaiterais qu’elle évolue ?
  • Qu’ai-je fait jusqu’à présent pour que ça change ?
  • Aujourd’hui, qu’est-ce qui me coûterait le plus: continuer sur ma lancée ou me faire accompagner par un professionnel pour avancer ?